Le site de ma petite life

Accueil > Mes autres sites > Katsam Mongolie > Jour 3

Jour 3

dimanche 18 octobre 2009, par Samuel


Ça y est, ça gueule dehors. Je finis par me lever. Faut que j’en ai le coeur net. Pourquoi tout ce raffut à longueur de journée ?? Je sors, je me penche par dessus la balustrade et je regarde au loin à gauche. Je vois un type dans un fourgon qui crie. En fait, c’est un minibus et il essaie de rameuter des clients. Mazette… A part ça, il est prévu que la journée soit plus ou moins calme. On doit récupérer les motos demain pour un départ lundi matin. Donc, aujourd’hui, c’est quartier libre. Katel et Lulu font quelques courses pour le voyage qui nous attend. Phil cherche un endroit pour se faire réparer ses bottes qui le suivent depuis combien ? 30 ans ? Quelque chose comme ça. Dans les grands bâtiments qui doivent dater des russes, il y a plein de petites boutiques ou ateliers. Les cordonniers vont côtoyer les coiffeurs et les bijoutiers. C’est tout mélangé. ça donne un coté marché. Désordre organisé. C’est rigolo parce que du coup, tout paraît plus ou moins… accessible… C’est pas comme si on poussait la porte d’un magasin avec une clochette qui fait dingdong.

En ce qui me concerne, j’ai décidé de me faire couper les cheveux. Vu que je n’en tire pas de plaisir particulier, j’édulcore en faisant ça autre part que chez moi. Et tant pis si la coupe ne me convient pas :). Je trouve enfin une coiffeuse qui accepte de s’occuper de moi. Les autres salons étant a priori réservés aux femmes. Forcément, elle ne parle pas l’anglais et moi, à part Sam béno (ca veut dire bonjour mais c’est facile, c’est presque comme Sam bénard), je ne parle pas le Mongol. Bon, d’un autre coté, c’est juste couper les cheveux, pas acheter une maison. Clic clac avec les doigts et j’indique entre mon pouce et mon index la hauteur de cheveux que je souhaite conserver et c’est parti. Elle est sympa ma coiffeuse. Le salon de coiffure est globalement propre quoiqu’un peu a l’arrache. Elle sourit. Après la coupe, je peux enfin rentrer et m’exhiber. Quand j’arrive, Fred est en grande conversation avec 3 autres voyageurs. 2 suisses et 1 belge. Les 2 suisses sont en camionnette. Un Toyota Hiace. J’en profite pour leur poser plein de questions sur ce qui a motivé leur choix pour ce véhicule. 4X4, Toyota (il y a un magasin toyota à UB et partout ailleurs dans le monde), rentre dans un container de bateau (pratique pour aller en Australie par exemple), capteur solaire pour l’électricité du frigo, etc. bref que des avantage et des gens super sympas…


Le Belge, lui, vient de Belgique (forcément) mais… en vélo… Alors, comment dire… la dernière fois que j’ai fait du vélo, j’ai eu mal au cul pendant 4j alors que lui s’est tapé plusieurs milliers de km sur ce truc ! Car oui, il faut bien l’avouer, ça ressemble plus a un truc. Il y a une petite remorque qui contient toute sa vie (sac de couchage, nourriture, etc.) et des sacoches cavalières. ça me paraît tellement incroyable… Il nous apprend qu’en attendant pour faire ses papiers à l’ambassade, il a sympathisé avec une nana qui est prête à acheter un vélo pour le suivre… houla, Rewind et redis nous ça ? Bon, je sais que ça peut prendre des heures de faire des papiers mais y en a en plusieurs jours qui n’arrivent pas a décrocher un numéro de tel et lui, en 2h, il vient de brancher une nana à l’autre bout du monde en lui proposant de le suivre à vélo sur quelques centaines de bornes vers l’ouest de la Mongolie. J’ai un pote qui n’a peur de rien mais désolé si tu me lis F. cette fois, t’es battu à plate couture !

Il nous reste un truc à faire. Aller voir zozo pour lui demander si il a une solution pour nous rapatrier depuis Hovd jusqu’à UB. Un petit coup de taxi et on y est, Katel et moi. Il a une bonne tête le gars. On discute un peu et il nous dit qu’il n’y a pas 36 solutions. Grosso modo, il y en a 3

  1. Retour en mini bus
  2. Retour en 4x4
  3. Retour en avion

En bus, c’est long et plus ou moins hasardeux car les mini bus russes tombent régulièrement en panne. Accessoirement, on est vraiment trimballés dans tous les sens.

En 4x4, c’est comme le mini bus. En plus sur, en plus confortable et en plus cher

En avion, c’est la classe. Mais il n’y a pas d’avions à cette période. Où plutôt, il y en a mais ils sont réservés aux locaux. J’ai du mal à comprendre pourquoi sur le coup. Zozo nous explique qu’à cause de l’éclipse, les compagnies ont décidé de réserver leurs vols aux locaux car elles ne veulent pas se retrouver avec des vols intérieurs vides de UB vers Hovd et des vols pleins de Hovd vers UB au lendemain de l’éclipse. Ok, je crois que je comprend le principe. Mais nous explique-t-il, avec plusieurs agences, ils se sont regroupés et on pu louer des avions aux compagnies locales. $30’000 l’avion. 50 places… ça fait le retour a $600 par personne. Là, on manque de s’étouffer. Bon, on va réfléchir. On le rappelle rapidement. Une fois dehors, on se concerte avec Katel. On va appeler d’autres agences pour voir ce qu’elles proposent.

Cet article est repris du site http://www.katsam.fr/mongolie/Jour-...