Le site de ma petite life

Accueil > Mes textes > Mais pourquoi celui là ??

Mais pourquoi celui là ??

mercredi 8 décembre 2010, par Samuel

Plusieurs personnes nous ont demandé : "Mais pourquoi ce camion et pas un autre ? pourquoi avoir attendu aussi longtemps et être allé le chercher en suisse ? y a pas plein de camions en France ??"

Size matters

Vu que ce van va nous servir à voyager, un des nos critères était qu’il rentre dans un container de bateau. Sur les 2 dessins ci-dessous, le cadre noir représente les dimensions d’un container de bateau. Si la longueur ne pose pas de problème, la hauteur, si. J’ai mis le hiace (c’est pas exactement le notre mais bon il est a la bonne dimension.), un Renault trafic et un Renault master. Je vous laisse jouer avec les +/- et vous revenez me voir quand vous avez fini (cliquez sur + et - pour changer l’opacité des différents véhicules. Commencez par le dernier - plusieurs fois).

PNG - 37.3 ko
PNG - 68 ko
PNG - 55.4 ko

Hiace   - 
Trafic   - 
Master  

PNG - 16.9 ko
PNG - 25.9 ko

Hiace   - 
Trafic  

C’est bon ? alors on continue :)
Comme vous l’avez vu, le master ne rentre pas. Le trafic, lui, aurait pu le faire. Ceci dit, j’ai pris la version rabaissée qui ne semble plus être fabriquée (enfin, le pdf officiel du master est juste illisible alors pas facile de savoir).

Si vous avez joué avec les petits dessins, vous vous serez certainement aperçu qu’en France, on aime bien avoir du nez. Tous nos vans ont le moteur à l’avant. Pour une longueur identique, on a donc une habitabilité moindre. Dans le Hiace, on est assis sur le moteur. Le nez est donc très court et la cabine arrière plus spacieuse. Ça tombe bien, on a prévu de dormir dedans...

Offroad

Notre véhicule devait être équipé d’une transmission 4 roues motrices. Bon, déjà, en France, c’est un peu plus rare. Y a surtout dans le 16e qu’on trouve des 4x4. Pour le reste, même dans les endroits à risque (genre l’est de la France, zone moins connue pour la douceur de saisons estivale que pour ses marchés de noël), dès qu’il tombe 3 flocons tout le monde s’arrête de bouger. les plombiers n’ont pas de chaînes. Les livreurs non plus. ca roule à 40 sur l’autoroute pour pas risquer de glisser (mais tout le monde bien collé. histoire d’être sur de toucher quand même qqchose en cas d’arrêt brutal). Le Hiace est donc équipé d’une transmission intégrale débrayable grâce à un bouton sur le tableau de bord. Un levier pour passer en boite courte et des poignées sur les roues pour... "enclencher les différentiels de roues avant" ? J’ai pas encore lu toute la doc mais j’ai déjà pu tester et c’est bien efficace.

C’est super !

Nous cherchions un véhicule essence et non diesel. Plusieurs raisons à cela. Le diesel (pardon à ceux qui bossent sur les diesel renault), perso, j’aime pas. Ça pue. Ça donne de l’asthme. Ça gèle. Côté moteur, c’est robuste. Mais le jour ou ça pète, c’est plus compliqué et plus cher à réparer. À cela, ajoutons qu’une fois sorti de l’europe, le prix du carburant descend et il n’est pas rare de voir le super au prix du gasoil. Certains pays taxent fortement les véhicules diesel (du côté de la Lybie et de la Jordanie par exemple).

Ma toyota est fantastique

Notre dernier critère était la marque. Toyota. On pourra dire tout ce qu’on veut sur la longévité des moteurs (les BJ42 entre autres) ou sur la fiabilité en général de leur véhicules. Pour moi, un gros détail a retenu mon attention. À Ulan Baator, il n’y avait pas de garage Renault ou Volkswagen (ca viendra peut être). En revanche, il y avait un Toyota.

Mais y a pas que nous en fait.

Enfin, ce van est très présent dès qu’il s’agit de partir vagabonder.

Des amis rencontrés en Mongolie. C’est eux qui nous on fait rêver les premiers avec leur Hiace rouge : http://www.umdiewelt.de/Europa/Mittel-und-Westeuropa/Schweiz/Reisebericht-2490/Kapitel-2.html

Des amis d’amis qui traversent la Nouvelle Zélande. Comme par hasard, ils ont pris quoi ? un Hiace... http://rendezvousauxantipodes.com/2010/12/06/pimp-my-van-le-retour/

et puis on en trouve partout des Hiace. même du côté de Montlhery

Prochaine étape : l’immatriculation. La Suisse n’étant pas dans la CEE, il a fallu l’exporter, l’importer, payer la douane, la TVA et maintenant, il faut faire la carte grise

Messages